09/02/2011

Drôle de quartier où

règne l'oubli. Les façades ressemblent aux gens. Les fontaines sont étrangement patientes. 

Personne ne pleure et pourtant, on dirait. De l'autre côté du faste...

Deux villes, un seul nom. Lille !

14:07 Écrit par Elro"V" | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

Les commentaires sont fermés.