18/02/2011

L'indescriptible indescription

Il est terrible ce café.

L'oiseau bleu.

Quand vous entrez dans ce café vous vous dites que c'est un gag, une caméra cachée.

Il n'en est rien. Plus surréaliste que ça, tu meurs.

Je balance quelques vannes que seul Toine peut comprendre. Il n'ose pas rire.

La tenardière est tres sévère. Elle garde les tisons. Le centre de tir est juste derrière.

Le mari de la sorcière contrôle les faux billets à l'aide de sa nouvelle machine qu'il a du mal à maîtriser.

Un client entre et s'immisce en quelques secondes dans notre conversation. Il pose ses questions. 

Toine lui répond que je fais du "rock" et lui de la chanson française. 

Le gars me zappe directement. Ca me convient. 

Il propose à Toine de contacter Mr Clearfayt et Maingain de sa part : Mr Lecoq. Antoine ne les connait pas. Pas étonnant. Il ne suit pas la politique. 

Je sens le fou-rire arriver.

L'arrière petit fils, 6ans, qui mange des chips et boit du cola, balance un rot. 

Je m'échappe aux toilettes...

C'est ça l'oiseau bleu !

"V"

20:24 Écrit par Elro"V" | Lien permanent | Commentaires (2) |  Facebook |

Commentaires

il est où ce café, Elro (je cherche sur gogel et y'a plein de trucs!)

^^

Écrit par : Mélusine | 20/02/2011

Indice : centre de tir

Écrit par : V | 21/02/2011

Les commentaires sont fermés.