23/04/2011

Le cheval

A cause de qui ? A qui la cause ? La brume s'est posée. Mon regard hagard, anyway. 

Coup de blues coupe-gorge. 

Etre compris, humain.

Deux hommes, si proches. Un trop peu, lointain. 

Un trop plein à vider. Je pleure bas pour la soulager. L'âme.

La chair ne pleure pas. 

Je tutoie le cheval. "V"

01:40 Écrit par Elro"V" | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

Les commentaires sont fermés.