04/07/2011

Sarbadge verity suicide ?

J'adore ce titre. Ca fait homme heureux. Genre femme malheureuse ;). 

Bon bon bon...

Hier, 12h33, plus ou moins, le téléphone sonne. Le soleil, à son zenith, m'empêche de lire le nom de l'appelant.

Je décroche tout de même. Quel plaisir d'entendre la voix de mon jumeau astrologique. 

Ce dernier m'invite à le rejoindre chez lui dans l'apm. Un vin blanc très frais n'attend que toi me dit-il.

16h33, je décolle. 16h40, je suis en plein Bush Honnellois. Là même où les kangourous ressemblent à des écureuils. 

On discute, on rit, on parle, on rit... beaucoup.

Les sujets sont divers et variés. La sodomie, la mort, la musique, la france, la gastronomie, les filles, les guitares, l'A380, Toulouse, Architecture, photographie, la mort, la vie, totor le fantôme et... et... et Sarbadge.

Sujet pour lequel j'exprime les raisons de mon raz-le-bol. 

Mon jumeau astrologique me propose de jouer seul pour aller de l'avant.

Je lui explique que je frissonne désormais pour autre chose et que la manière de travailler sera totalement différente.

Sarbadge m'a fait grandir. 

Et puis, comme rien ne se jette et que tout se transforme, je compte puiser certaines phrases clé des textes que j'ai écrit pour Sarbadge.

Finalement, ce dialogue a mis de l'ordre dans mon coeur confus.

Retour à la maison où un invité de prestige m'attend avec une surprise.

Puisque le hasard fait bien les choses, il a dans les mains une clé usb avec les vidéos de notre dernier concert.

Ce jour, j'en ai visionné une partie. 

Je ne regrette rien et encore moins mon franc parlé, au beau milieu du concert, en avouant aux invités que si jouais c'était pour faire plaisir aux musiciens et non parce que je sentais que nous étions enfin prêts pour la grande vadrouille.

Mis à part les paroles et mon accompagnement rythmique, tout est à chier. Ce n'est pas plus compliqué que cela.

Ce qui ne veut pas dire pour autant que je crache sur les compliments d'après concert et les critiques. Bien au contraire.

Ce n'est donc pas demain qu'un dvd sortira.

J'attends mon nouveau matos. Je réenregistre "Germaine" (guitares et voix) et je mets tout dans un tiroir que j'ouvrirai régulièrement.

Cet apm, au fond du jardin,  avec deux amis et des chats qui jouaient, je profitais de l'air bon et frais.

Ainsi s'acheva une semaine belle, pleine d'amour et de rebondissements. 

J'écris à la poste-PS : Le savoir-faire de Jérôme me rend un peu moins bête.Merci lejé, je ne t'oublierai pas.

V

02:42 Écrit par Elro"V" | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

Les commentaires sont fermés.